Agenda


RESISTANCE / RESILIANCE : Rencontre jeunes architectes avec l’Agence Godart + Roussel architectesrencontre jeunes archis G&R
Jeudi 14 décembre 2017 à 18h30 à Dijon – Latitude 21, 33 Rue de Montmuzard
Entrée libre et gratuite – ouvert à tous

photo G&R
Dialoguer, c’est semer le terreau d’une architecture réussie. C’est accepter les certitudes de l’autre et suggérer les siennes dans une constante bienveillance. Sur le papier, tout cela est bien beau. Mais dans les faits, rien ne nous prépare à appréhender cet aspect de la profession dans les écoles où nos interlocuteurs restent des architectes. En racontant l’histoire de plusieurs de ses réalisations, l’agence Godart + Roussel propose dans cette conférence un retour d’expérience de dialogues réussis ou impossibles. De l’extension d’une villa à la construction d’immeubles de logements, ils rendent compte de différents rapports de force qui caractérisent le difficile équilibre à maintenir entre certitudes et écoute, entre résistance et résilience.

 

À l’issue de la rencontre, la MAB offrira un verre pour fêter la fin d’année.
Le public pourra aussi profiter pendant le cocktail de l’exposition « Construire le long du tramway. Paroles d’acteurs », toujours présentée à Latitude 21.

 

STALKER, d’Andrei Tarkovski (1979)
Jeudi 21 décembre 2017 à 20h15 à Dijon*
Cycle cinéma Maison de l’Architecture-Latitude 21-Eldorado
Projection du film avec introduction de Marc DAUBER, architecte

* au cinéma Eldorado, 21 rue Alfred de Musset 21000 Dijon

stalker

 

Dans un pays et une époque indéterminés, il existe une zone interdite, fermée et gardée militairement. On dit qu’elle abrite une chambre exauçant les désirs secrets des hommes et qu’elle est née de la chute d’une météorite, il y a bien longtemps. Les autorités ont aussitôt isolé le lieu, mais certains, au péril de leur vie, bravent l’interdiction. Leurs guides se nomment les «stalker», êtres déclassés, rejetés, qui seuls connaissent les pièges de la zone, en perpétuelle mutation…

Soirée organisée dans le cadre du cycle cinéma en partenariat avec la Maison de l’Architecture de Bourgogne, Latitude 21 et le cinéma Eldorado.

Tarif réduit pour adhérents MAB.

 

 

 

 

– – – – – – – – – –

 

ARCHIVES

L’ARBRE, LE MAIRE ET LA MEDIATHEQUE
Mardi 21 novembre 2017 à 20h15 à Dijon – cinéma Eldorado, 21 rue Alfred de Musset
Cycle cinéma Maison de l’Architecture de Bourgogne – Latitude 21 – Eldorado cinéma
Projection du film suivie d’un débat animé par Sébastien APPERT, directeur de Latitude 21, la Maison de l’architecture et de l’environnement de Dijon Métropole

arbre maire médiathèqueD’Éric Rohmer. France. 1993. 1h45. Avec Pascal Greggory, Arielle Dombasle, Fabrice Luchini…

A Saint-Juire, un petit village vendéen, le maire, Julien Dechaumes, étrillé aux dernières élections cantonales, entend redorer son blason en édifiant une médiathèque sur un pré communal. Le ministère de la Culture lui accorde de généreuses subventions, mais les résistances locales sont vives. Marc Rossignol, l’instituteur, défend bec et ongles un saule centenaire menacé par l’ambitieux projet. Bérénice Beaurivage, une romancière parisienne, plaide pour le strict respect des paysages, et la petite Zoé, 10 ans, revendique l’implantation d’espaces verts à la campagne…
« On cause politique ici comme on fait salon, en marchant parfois dans la gadoue, au milieu des champs. Entre dialogues à bâtons rompus, interviews et plaidoyers, on échange idées et convictions, autour du rapport ville/campagne, de l’aménagement du territoire, de la nouvelle ruralité, de l’écologie, de la gauche et de la droite. (…) Quoique soucieux depuis toujours d’écologie, Rohmer, très caustique, n’épargne personne, raillant tout aussi bien le parisianisme snob que l’esprit de clocher, les combines technocratiques que l’instrumentalisation du culturel. L’éloquence délirante de Luchini, les extases de Dombasle devant les salades et les dindons, et surtout le téléscopage des comédiens avec les gens du cru font partie du plaisir dispensé dans ce mélange improbable de docu rural et de badinage idéologique. » Jacques Morice

Projection suivie d’une discussion avec Sébastien Appert.
Sébastien Appert est aujourd’hui directeur de Latitude21, la maison de l’architecture et de l’environnement de Dijon. Impliqué dans les actions de la maison de l’architecture de Bourgogne, il a mis en œuvre plusieurs expositions portant sur l’architecture et est impliqué étroitement à la rédaction du magazine ArchiMag. Il a développé de nombreuses collaborations avec les acteurs locaux avec comme objectif permanent de transmettre et de faire mieux comprendre l’architecture.

Soirée dans le cadre du cycle cinéma organisé par la Maison de l’Architecture de Bourgogne, Latitude 21 et le cinéma Eldorado.
Pot convivial à prix libre à l’issue de la discussion.

Tarifs habituels. 4€50 pour les membres de la MAB

 

LE MOIS DE L’ARCHITECTURE 

Découvrez le programme complet de l’édition 2017 !

 

CENTRO HISTORICO, d’Aki Kaurismäki, Manoel de Oliveira, Pedro Costa, Victor Erice (Portugal, 2012, 1h30, VOST)
Mardi 13 juin 2017 à 20h15 à Dijon*
Cycle cinéma Maison de l’Architecture-Latitude 21-Eldorado
Projection du film suivie d’un débat animé par Natalina da COSTA (architecte)

* au cinéma Eldorado, 21 rue Alfred de Musset 21000 Dijon

 

Centro Historico n’est pas sorti dans les salles françaises. C’est donc avec une immense joie et beaucoup d’émotion que nous vous le proposons à l’occasion de la dernière séance de l’année du cycle Architecture & Cinéma.

Centro Historico est un film à quatre voix réalisé dans le cadre de “Guimarães 2012, Capitale européenne de la Culture”. La première partie, O Tasqueiro, est du finlandais Aki Kaurismäki. Elle raconte une journée de la vie d’un barman solitaire dans le centre historique de Guimarães. Le deuxième segment, Lamento da Vida Jovem, a été confié à Pedro Costa. Le réalisateur portugais y retrouve le personnage cap-verdien Ventura, héros de son film En avant, jeunesse, pour un étonnant voyage en ascenseur, lieu surréaliste de confrontation avec la mémoire. L’espagnol Victor Erice s’est chargé de la troisième partie, Vidros Partidos, où il explore les locaux de l’ancienne filature et usine textile de Rio Vizela, un des plus grands centres de production textile d’Europe, fermé en 2002, et recueille les témoignages de personnes qui y ont travaillé. Manoel de Oliveira, du haut de ses 104 ans, conclut avec O Conquistador, Conquistado, où il évoque avec ironie une nouvelle « conquête », celle du centre historique de Guimarães par un groupe de touristes.

Séance suivie d’une discussion avec l’architecte portugaise Natalina da Costa.centro historico
Natalina da Costa, architecte à Neuville-sur-Seine, a vécu son enfance au cours des années 80 à 90 à Lousada, ville située à 25 km de Guimarães.
« Centro Histórico est une commande faite par « Guimarães Capitale Européenne de la Culture 2012 » pour promouvoir la ville. La mémoire est un thème commun aux quatre courts-métrages qui composent le film. À Guimarães et au Portugal en général, le temps arrêté dans le passé (celui de O Tasqueiro) co-existe encore aujourd’hui avec le temps présent (celui de O Conquistador, Conquistado), mais il s’éteint petit à petit. Ce film, cette commande, traduit l’incertitude et la nostalgie vécue par une génération de portugais qui comme moi qui appartiennent à plusieurs temps et qui peuvent seulement raconter à leurs enfants des réalités qui existent de moins en moins. Guimarães est la ville depuis laquelle le Portugal est né en tant que nation indépendante il y a mille ans environ. Son centre historique a été inscrit à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2001, ironiquement, depuis, comme le raconte Manoel de Oliveira, il a été progressivement conquis par les touristes étrangers. Comme bien d’autres villes portugaises, d’abord Faro et Albufeira (Algarve), maintenant Lisbonne, Porto, etc….
Est-ce que les mémoires projetées par ce film peuvent nous aider à définir ce que nous, portugais, sommes devenus aujourd’hui?  » (Natalina da Costa)

Tarifs habituels – réduit pour les adhérents de la Maison de l’Architecture de Bourgogne

– – – – – – – – – –

Voyage d’étude : LA WALLONIE
Du jeudi 25 au dimanche 28 mai 2017

La MAB vous donne rendez-vous pour son prochain voyage d’étude. Destination la Wallonie !
Téléchargez le programme ci-dessous et inscrivez-vous !

Programme Wallonie – inscription
MAB – Inscription Wallonie 2017
CREPA – inscription voyage en Wallonie Mai 2017

– – – – – – – – – –

ALVAR AALTO (1898-1976) « Le paradis pour les petites gens »
Jeudi 13 avril à 18h15 à La Nef, place du théâtre à DIJON (entrée libre)
Conférence de Jean-Charles JACQUES, Architecte-urbaniste, organisée par ICOVIL et la Maison de l’Architecture de Bourgogne.

Conférence AALTO

Pendant  près  d’un demi-siècle Alvar Aalto a réalisé plus de 200 bâtiments, essentiellement dans son pays natal, la Finlande. Il s’est distingué par une  exemplaire contribution à des questions essentielles de l’architecture toujours d’actualité, comme la relation du bâtiment au paysage, la liberté raisonnée du geste architectural, la domestication de la lumière, la dynamique des parcours et l’attention extrême portée aux usages les plus quotidiens. A ces préoccupations s’ajoutent la quête d’une « standardisation élastique », la participation à l’industrialisation de la Finlande puis à la gestion politique du territoire  et enfin la création de meubles.
Son rôle dans l’architecture du XXe  siècle est fondamental, il a su rendre humaine, habitable et compréhensible une modernité trop souvent éloignée de la réalité du monde.

– – – – – – – – – –

DECOUVERTES, Rencontre avec Natalina da Costa et Frédéric Hérard
Mercredi 12 avril 2017 de 18h à 20h à l’Ecole des Beaux-Arts, 3 rue Michelet à DIJON
Dans le cadre du cycle de Rencontres avec les Jeunes Architectes, organisé par la Maison de l’Architecture de Bourgogne avec l’aide de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon.
Réservation obligatoire à : communication@ensa-dijon.fr  Entrée libre, ouvert à tous.

Frédéric Hérard est diplômé de l’École d’Architecture de la Ville et des Territoires à Marne-la-Vallée (ENSA VT). Après son diplôme il travaille au sein de l’agence Lacaton et Vassal (Primée de l’Équerre d’Argent et du Grand Prix National d’Architecture). Il retient de leur travail la manière dont une architecture réalisée avec des dispositifs constructifs banals peut être extraordinaire, pleine de poésie.

Natalina da Costa est diplômée de la Faculté d’Architecture de l’Université de Porto (FAUP) où elle a étudié sous les enseignements d’Álvaro Siza et de Souto de Moura. De l’École de Porto elle se souvient du rapport au lieu, trouver la juste échelle du bâtiment, les matériaux appropriés, de façon à ce que projet et site se valorisent mutuellement.
En 2007 elle vient en France chez Lacaton et Vassal afin de travailler sur le concours des Réserves du Musée Serralves à Porto, et fait la rencontre Frédéric.

Ils fondent en 2009 l’agence Hérard & da Costa* à Neuville-sur-Seine, un village de 400 habitants. Ouvrir une agence d’architecture en milieu rural est pour eux une forme d’engagement, ils ont le sentiment de contribuer à la démocratisation de l’architecture dans le territoire.

* Agence invitée à exposer à la Biennale d’Architecture de Venise de 2016, lauréate du Palmarès de l’Architecture Contemporaine en Champagne-Ardenne 2014 pour  les projets Boulangerie Éric et Jacqueline, maison NiNo et Serre en Ville.
www.herard-dacosta.com

– – – – – – – – – –

L’ARCHITECTURE CONTEMPORAINE SE VISITE DANS LE MORVAN
Samedi 8 avril 2017 de 8h45 à 16h30
Journée de visites, gratuite et ouverte à tous
Places limitées, inscriptions obligatoires avant le 5 avril en cliquant sur ce lien

La Maison de l’Architecture de Bourgogne a le plaisir de vous inviter à une journée découverte de l’architecture contemporaine dans le Morvan.

Au programme de la journée : téléchargez le programme détaillé
Visite de fin de chantier du complexe hôtelier du Relais Bernard Loiseau (Atelier CORREIA, Architectes)
Visite du collège François Pompon de Saulieu (Charles-Henri TACHON, Architecte)
Visite et déjeuner au Saut du Gouloux (AtelierCORREIA, Architectes)
Le déjeuner reste à la charge des participants : 25€ ou 30€/pers. (entrée, plat, dessert, kir, vin et café compris) ; menu enfant 12€ (jusqu’à 10 ans).
Visite de la Maison es Grands Lacs du Morvan (ABW WARNANT, Architecte)

* déplacements personnels à prévoir : covoiturage proposé à l’inscription (cf. formulaire d’inscription en ligne)

– – – – – – – – – –

ALPHAVILLE, de Jean-Luc Godard
Jeudi 6 avril 2017 à 20h15 à Dijon*
Cycle cinéma Maison de l’Architecture-Latitude 21-Eldorado
Projection du film suivie d’un débat animé par Marc DAUBER (architecte ingénieur, Président de la MA Bourgogne)

* au cinéma Eldorado, 21 rue Alfred de Musset 21000 Dijon

affiche Alphaville

En 1965, à peu près à la même époque que FARHENHEIT 951 de TRUFFAUT, J.L. GODARD livre ALPHAVILLE.
Ce film de « science fiction tourné dans un décor d’aujourd’hui » est un regard,forcément aigu, porté par l’auteur sur la robotisation de la société et, conséquemment sur la perte de sens liée à la disparition progressive du langage.

Lemmy CAUTION (Eddie CONSTANTINE), alias le journaliste Yvan JONHSON, est chargé d’enquêter (et de détruire) l’ordinateur surpuissant, inventé par le sinistre professeur VON BRAUN pour imposer, sur une planète éloignée, une société logique exclusivement basée sur la raison.

Le film, tourné en décors réels et quasiment sans éclairage artificiel est illuminé par la beauté distante d’Anna KARINA. Les images en noir et blanc (Raoul COUTARD chef opérateur) placent la présence de la lumière au centre des dispositifs visuels : le travail de la lumière qui est également l’outil principal de l’architecte.

Nous vous invitons à en parler avec nous à l’issue de la projection !

– – – – – – – – – –

PROMENADES, Rencontre avec Alexandre Lenoble et Fabien Drubigny
Jeudi 23 mars 2017 de 18h à 20h à l’Ecole des Beaux-Arts, 3 rue Michelet à DIJON
Dans le cadre du cycle de Rencontres avec les Jeunes Architectes, organisé par la Maison de l’Architecture de Bourgogne avec l’aide de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon.
Réservation obligatoire à : communication@ensa-dijon.fr  Entrée libre, ouvert à tous.

 

Skogskyrkogarden (Stockholm), E. Gunnar Asplund et S. Lewerentz

Alexandre Lenoble architecte DPLG et Fabien Drubigny, architecte DPLG et architecte du Patrimoine, ont eu deux parcours différents. Ils se sont côtoyés de 2010 à 2015 au sein de l’agence Bernard Quirot architecte et associés installée à Pesmes *.
Alexandre, maintenant associé, y exerce toujours, tandis que Fabien a créé son propre atelier à Villey-sur-Tille.

Ils vont tenter de vous expliquer leur parcours et leur intérêt pour l’architecture en vous promenant à travers divers projets qui ont marqué leur apprentissage.

De l’origine de leur formation au métier, en passant par des rencontres qui modifient et forment petit à petit leur vision de l’architecture, ils vous attendent pour vous faire découvrir leur métier, leur passion et échanger avec vous en toute liberté.

* Prix de l’Equerre d’Argent 2016 et lauréat du Palmarès de l’Architecture contemporaine en Bourgogne 2015 pour la Maison de Santé de Vézelay.
www.quirotassocies.com

 – – – – – – – – – –

 

LA SAPIENZA, d’Eugène Green
Mardi 14 février 2017 à 20h15 à Dijon*
Cycle cinéma Maison de l’Architecture-Latitude 21-Eldorado
Projection du film suivie d’un débat animé par José Villot (architecte, Président de la MA Haute-Savoie)

* au cinéma Eldorado, 21 rue Alfred de Musset 21000 Dijon

La sapienza - flyer    La Sapienza - affiche de la soirée